Point sur l’histoire fascinante de la cigarette électronique

Histoire de la cigarette élec

Jusqu’à aujourd’hui, beaucoup ont toujours cru que la cigarette électronique était une invention très récente. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Les ravages du tabac constituaient un problème d’il y a longtemps. Dans la période, les esprits savants se sont penchés sur la question afin de créer un procédé donnant la capacité au consommateur de se sevrer du tabac. Il s’agit bien entendu de la vapoteuse.

Première naissance de la cigarette électronique

Selon l’histoire, les premières démarches pour la fabrication électronique ont été enclenchées dans les années 1930. En effet, en ce temps le projet n’a pu susciter l’intérêt des populations ni même des gros bailleurs. De ce fait, pendant trois décennies de suite on n’en a plus jamais entendu parler. 

En 1963, les manœuvres reprennent, un brevet est déposé pour la fabrication d’une cigarette sans tabac. Entre autres, cette machine était censée produire de la vapeur aromatisée sans nicotine. Mais malheureusement, le mécanisme embarqué sur ce prototype était peu sécurisé. Et donc, aucune commercialisation n’a été prévue. 

Toutefois, notons la grosse notoriété de la cigarette traditionnelle en ce temps. Le projet de la vapoteuse allait encore de nouveau échouer à cause de la carence en demande sur le marché. Aucune personne n’y allait s’intéresser bien que la cigarette au tabac fût gravement nuisible et faisait énormément de ravage.

Par ailleurs, on parlera véritablement de première naissance de la cigarette électronique en 1986. L’engin fut nommé « Favor » et contenait une dose abondante de nicotine en comparaison à la cigarette traditionnelle. Bien évidemment, le produit était destiné à un public de fumeurs.

Le début des bonnes choses pour la vapoteuse 

Pendant longtemps, on décernera le mérite à ce pharmacien chinois d’avoir eu l’ingénieuse idée d’inventer l’e-cig. Il s’agit de Hon Lik, qui après un fait marquant a pris la ferme résolution de sauver le monde de sa perdition. En réalité, son père meurt des suites d’un cancer du poumon dû à la consommation de la cigarette simple. Sa machine à vapeur a connu un franc succès et a été reprise par plusieurs grands fabricants de 2003 à 2013. 

Le mécanisme de cette vapoteuse était basé sur des ultrasons. C’est le moyen que Hon Lik a trouvé pour créer une émission de vapeur à partir du liquide. Cette conception n’avait rien à avoir avec ce que nous avons sur le marché. Mais, elle n’avait rien à envier à la cigarette classique. 

Cela dit, l’inventeur de cet opus s’est rendu compte du coût onéreux auquel lui revenait la fabrication de la cigarette électronique ultrason. Il se résigne et propose les cigarettes avec un chauffage basé sur une résistance. Son idéal était de substituer la cigarette au tabac et non de fabriquer un autre produit pour le seconder. 

L’essor du vaporisateur personnalisé

À ce jour, la cigarette électronique connaît un gros succès en s’étendant à d’autres pays. En l’occurrence, on parlera du Royaume unis, des USA et j’en passe. Ainsi, il faut reconnaître la propriété selon laquelle la cigarette électronique sevrait véritablement de la consommation de tabac. Cependant, l’une des plus grandes institutions de santé du monde (OMS) a recommandé à un certain moment qu’on n’en fasse pas la commercialisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *